80 000 heures, c’est à peu près le temps de vie consacré au travail. S’il n’est pas toujours possible de réduire sa durée, il est, néanmoins, tout à fait envisageable de trouver une solution lorsque l’on souhaite se réorienter.

Mais comment faire pour comprendre l’origine de son besoin de changement ? Comment trouver ses compétences profondes pour envisager une reconversion professionnelle ? Existe-t-il des solutions pour rebondir face à l’adversité ou encore s’adapter à ce monde mouvant ? Voici quelques pistes de réflexion pour trouver son choix du cœur.

Comprendre son besoin de changement pour se réorienter

Qu’il s’agisse d’évoluer vers de nouvelles missions ou de réinventer sa vie professionnelle, il est nécessaire de se demander pourquoi l’on souhaite changer de carrière professionnelle. Ce premier questionnement est crucial pour éviter tout échec. Quête de sens, travail stressant, absence d’évolution, salaire insignifiant, …

Faire la différence entre une démotivation passagère et une profonde envie de changement, permet de s’orienter dans une voie qui nous correspond et de ne pas répéter inlassablement les mêmes erreurs.

Valoriser ses compétences transversales et apprivoiser son désir de réorientation

Avec le temps, l’envie d’exercer un autre métier est devenue plus intense. Pourtant, il n’est pas toujours facile de se sentir à la hauteur face à d’autres personnes à la carrière brillante. On pense souvent à tort que certains savoir-être et savoir-faire manquent. Néanmoins, enfouies au plus profond de nous, résident des compétences techniques ou transversales communes d’une profession à une autre.

S’il est tout à fait normal d’être perdu, un projet de reconversion professionnelle doit être mûri. Pour mettre le doigt sur ses qualités intrinsèques, utiles pour démarrer un nouveau parcours professionnel, le bilan de compétences, par exemple, apporte en grande partie des réponses à ces interrogations. Un changement de voie ne repart pas nécessairement de zéro !

Tirer profit de ses expériences négatives pour rebondir

Au tout début d’un processus de reconversion professionnelle, une grande majorité des candidats ont une vague idée de ce qui les poussent à vouloir franchir le cap. Il est donc intéressant, pour ne pas reproduire les choix insatisfaisants du passé, de lister toutes les situations désagréables qui ont nui à notre épanouissement. En travaillant sur ces aspects, il est possible de remettre en cause certains fondamentaux immuables.

Choisir un secteur porteur pour se réorienter

Nous avons la chance de vivre dans un monde qui ne cesse d’évoluer et où les informations foisonnent sur tout type de sujet. Cette mine d’or à portée de clics permet de facilement mesurer et limiter les risques lors d’une reconversion professionnelle. Car, il faut bien l’admettre, se confronter à la réalité d’un nouveau métier n’est pas toujours synonyme de sérénité.

Se renseigner sur les différents métiers, les secteurs d’activité, les zones géographiques ou encore les entreprises les plus propices à embaucher, permet de s’orienter dans la bonne direction. En pesant le pour et le contre, et en profitant des nombreuses opportunités de stages ou de tout autre dispositif, il est alors possible de valider consciemment son projet de vie.

Trouver sa voie et franchir le cap de la reconversion professionnelle, passe avant tout par une identification d’un métier qui a du sens. Penser large et écouter son cœur est fondamental quand il s’agit de changement. Si vous êtes prêt.e à changer de carrière, sachez qu’aucune idée n’est mauvaise. Seule l’inaction peut avoir des répercussions négatives sur votre bien-être !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pulvinar tristique Aenean odio ante. eget in