Vous avez repris le travail il y a quelques semaines maintenant. Vous pensiez que l’été allait vous permettre de vous reposer. Que cette période vous remettrait les idées en place. Que vous alliez reprendre votre travail avec plus d’entrain que vous ne l’aviez quitté. Seulement voilà, le peu de motivation que vous aviez en partant en congés s’est encore émoussé. Vous avez même entrepris votre démarche Ikigai, lu des livres sur le sujet, mais vous n’êtes pas plus avancés. Que faire alors pour gérer la peur liée à votre reconversion ? Quelques pistes 😊

gérer la peur

L’origine des peurs

Si vous avez lu mes derniers articles et que vous menez la démarche Ikigaï en parallèle, vous vous rappelez que nous avions cherché des exemples pour illustrer la démarche et mis en commun les sphères et intersphères. A la suite de cette démarche, vous avez trouvé une ou plusieurs voies professionnelles susceptibles de vous convenir. Jusque-là tout va bien.

Cependant, vous êtes bloqués, alors que vous avez pourtant les cartes en main. Que se passe-t-il ? Si vous êtes accompagné dans votre démarche par un coach, pas de souci. Vous allez pouvoir échanger sur ce qui se joue entre votre mental et vos émotions pour mettre en place le plan d’action adéquat.

Si vous avez réalisé votre démarche Ikigaï en solitaire, je vous donne quelques pistes qui pourraient vous éclairer.

Gérer la peur de choisir 

Choisir entre plusieurs projets peut s’avérer bloquant, même si ces projets sont en phase avec votre personnalité. Toutes les idées vous paraissent bonnes. Chaque semaine, vous avez une nouvelle idée qui vous paraît meilleure que la précédente.

 Vouloir être sûrs de faire le bon choix est souvent une façon de remettre à plus tard les décisions. C’est aussi le risque de perdre un temps fou en tergiversations.

Comment faire alors ?

Quand on manque de visibilité sur son projet, c’est comme si on regardait le haut d’une montagne dans le brouillard. L’idée est à ce moment-là alors de faire un petit pas en direction du haut de la montagne. Celui-ci sera suivi d’un 2ème, puis d’un 3ème petit pas. Ceux-ci permettront peu à peu de vous mettre en confiance pour la suite de l’escalade. Puis enfin de dépasser la zone de brouillard progressivement. Les clients que j’accompagne aiment cette méthodologie qui leur permet d’avancer à leur rythme en toute sérénité et confiance.

Gérer la peur de l’échec

Qui n’a pas connu ça ? Etes-vous capable de retourner sur les bancs de l’école ? Votre mémoire fonctionne-t-elle encore correctement ? Et si ça ne va pas comme prévu, qu’allez-vous devenir ? Qui va ramener l’argent à la maison ? Comme on dit souvent « on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne….»

Et si votre projet ne marche pas, que vont dire vos proches ?

Comment faire alors ?

Il est vrai que vous lancer dans un projet sans avoir validé sa viabilité économique est un peu risqué. C’est ce que je vois avec mes clients lorsque nous abordons la sphère des compétences rémunérées. Quels sont les risques que vous pouvez vous autoriser à prendre en fonction de votre situation actuelle ? Renseignez-vous alors par exemple en faisant des enquêtes sur le terrain. L’idée est de savoir si votre projet est réaliste (en fonction des besoins du marché, ou besoins du monde dans la démarche Ikigai). Puis il s’agit de savoir s’il est réalisable (en fonction de vos talents, vos compétences, mais aussi de vos propres limites et freins).

gérer la peur

Gérer la peur du regard des autres

Cette peur de décevoir, vous-même et vos proches, dont je parlais un peu plus haut est assez fréquente, même si elle n’est pas toujours facile à admettre. Que va penser votre entourage de votre décision ? Les uns vous diront que vous avez tort de quitter un travail bien payé et sécurisé, les autres que vous êtes trop jeune ou trop âgé, c’est selon….

Comment faire alors ?

Ecoutez-vous avant tout. Vous venez de faire un travail d’introspection en menant votre démarche Ikigai. Laissez maintenant s’exprimer votre mental, vos émotions et vos tripes. Ils savent ce qui est bon pour vous. Et de toutes façons, vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde. Alors, délestez-vous des commentaires des jaloux, des aigris et des stressés de la vie qui déchargent sur vous leurs propres peurs.

gérer la peur

Il y a bien évidemment d’autres peurs qui peuvent vous assaillir lors de cette phase délicate de reconversion. Lesquelles pourriez-vous me citer en priorité ? Notamment si vous les avez déjà expérimentées. J’ai hâte de savoir comment vous les avez surmontées 😉

Vous voulez du changement ?

Discutons ensemble de vos envies.

Se re-orienter avec Coach&volution
votre 1ère séance est offerte et sans engagement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *