La loi PACTE de 2019 prévoit qu’une entreprise puisse intégrer dans ses statuts sa raison d’être ou son Ikigai. Pourquoi ne pas en profiter pour booster la motivation de ses collaborateurs en les associant à cette noble mission ? En s’impliquant dans ce travail qui donne plus de sens et d’impact à son simple objet social, l’entreprise à tout à y gagner :  fidélisation des salariés, renforcement de la cohésion, développement des talents, innovation…

Définir les objectifs

Il est tout d’abord nécessaire de définir précisément les objectifs recherchés. L’idée est d’allier, plaisir, sens et compétence en lien avec ces objectifs. C’est pour cela que la méthode Ikigaï paraît tout indiquée. Que ce soit pour répondre à une problématique précise (obtenir un label de qualité par exemple) ou plus généralement améliorer la gestion des talents. Cette démarche devra être au préalable bien expliquée aux collaborateurs. Bien entendu, un cadre de bienveillance et de non jugement sera instauré dès le démarrage pour inciter à l’introspection.

ikigai en entreprise

La démarche Ikigai en entreprise : ses bénéfices

Les bénéfices de cette démarche sont nombreux. Permettre aux collaborateurs d’allier sens, plaisir et compétences va leur redonner l’envie de se lever le matin pour venir travailler. Ce moment d’introspection permettra à l’entreprise de potentialiser la performance des salariés, en partant de leurs besoins et ressources propres.

J’utilise la plupart du temps cette méthode en coaching individuel, pour pour aider les clients en recherche d’une nouvelle voie professionnelle. Mais elle peut être également d’une grande aide pour aider les services RH à :

  • gérer les talents et les compétences
  • motiver les collaborateurs
  • développer la collaboration
  • stimuler l’innovation
  • recruter la bonne personne à la bonne place
  • Jouer leur rôle en matière de qualité de vie au travail (QVT) pour développer leur marque employeur
    ikigai en entreprise

    Démarrer par la sphère des goûts

    Pourquoi aider les collaborateurs à mettre le doigt sur leurs sources de joie ? Essentiellement parce que les inciter à faire ce retour sur eux leur permettra d’être plus impliqués. Ils pourront également faire des rapprochements entre ce qu’ils valorisent dans leur travail et dans leur vie privée.

    Ikigai en entreprise : continuer par la sphère des talents

    Et si chaque salarié révélait ce qu’il y a de meilleur en lui au service de l’équipe ? En reconnaissant et en valorisant les talents de chacun, l’entreprise pourrait ainsi développer sa valeur ajoutée face à la concurrence. Le collaborateur se sentirait aussi plus légitime dans son travail. Il gagnerait en agilité en développant les soft skills reconnues par ses collègues.

    L’entreprise serait en mesure de répondre à des besoins externes de manière personnalisée et adaptée. Bien évidemment, tout le monde ne peut transformer son job à sa manière. Mais certaines missions pourronnt être ainsi adaptées au plus juste (voir la démarche de jobcrafting).

    ikigai en entreprise

    L’Ikigai en entreprise pour répondre aux besoins du monde de façon adaptée

    L’objectif de cette nouvelle phase va être de faire adhérer les salariés à la vision de l’entreprise. Les valeurs d’entreprise auront été définies au préalable par le dirigeant. De cette façon, les collaborateurs donneront du sens à ce qu’ils font, pour résoudre des problèmes en phase avec leurs valeurs et de façon pérenne.

    Cela permettra au collaborateur de se poser des questions comme « En quoi suis-je utile au travail ?  » « Comment puis-je contribuer à l’intérêt général ? ».

    Valoriser les compétences des collaborateurs

    On voit bien là que la motivation ne croît pas avec l’augmentation du salaire. La rémunération arrive encore en tête des facteurs qui pousseraient les 18-34 ans à quitter leur entreprise actuelle (48%). Mais l’équilibre vie privée-vie professionnelle vient juste après (46%) d’après l’édition 2022 de l’Observatoire de la transformation du travail réalisé par Opinionway. Ce qui veut dire que d’autres moyens de motivation que le salaire sont en train d’émerger.

    ikigai en entreprise

    Et si les collaborateurs ne sont pas en phase avec l’ikigai collectif ?

    Il ne s’agit pas bien entendu de changer de métier radicalement, mais plutôt de songer à trouver leur propre équilibre en tenant compte de leur vie privée, sociale, loisirs…L’objectif de cette méthode est aussi d’aider à faire les ajustements nécessaires au sein de leur poste pour plus de Qualité de Vie au Travail.

    Le chef de service peut également décider de confier des missions plus transverses à ses équipes pour leur permettre d’utiliser leurs compétences sous utilisées au sein de leur poste actuel.  Enfin, une mobilité interne peut également être envisagée.

    ikigai en entreprise

    En conclusion, le fait de mener une démarche Ikigaï va être profitable à tous les niveaux en entreprise. Combiner les centres d’intérêt des salariés, leur parcours, leurs valeurs ainsi que leur mission est le facteur essentiel qui va contribuer à la QVT. L’ikigai n’est pas une fin, mais un outil qui aide dans ce cas-là à renforcer les liens et à découvrir ses collègues sous un autre jour.

    Et vous, en tant que DRH, de quelle façon avez-vous prévu de donner envie à vos collaborateurs de cultiver leur QVT au sein de votre entreprise ? Contactez-moi si vous souhaitez-en discuter. Je viens de mettre en place un séminaire sur le sujet.


    0 commentaire

    Laisser un commentaire

    Avatar placeholder

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *