Comment rédiger un CV efficace ? Que votre CV soit lu par des robots ou des « vraies personnes », il y a certaines règles à respecter pour vous démarquer. Sans risquer d’être éliminé par trop d’originalité. Voici donc quelques éléments pour vous aider. En partant de ce que vous êtes (avec votre introspection Ikigai par exemple) pour atteindre ce que vous visez ?

1- Un titre pertinent pour montrer votre compréhension

La moindre des choses quand on rédige un CV est de mettre un titre qui corresponde au poste recherché.  Vous allez donc forcément vous inspirer de l’intitulé du poste, à condition bien sûr que celui-ci corresponde effectivement à vos compétences. Vous faciliterez la vie du lecteur, qui ne passe pas en général plus de 30 secondes sur un CV.

CV

2- Une accroche percutante pour capter l’attention

L’accroche du CV est une petite phrase de 2 lignes maximum qui démontre immédiatement au recruteur que vous avez bien compris ce qu’il cherche. L’idée est de donner envie au recruteur d’en savoir plus sur vous. Dans la démarche Ikigai, c’est votre fil rouge, un mix de vos 4 intersphères qui met en valeur toute votre stratégie de recherche.

CV

3- Des mots-clés adaptés sur le CV

Totalement incontournables, surtout avec le recrutement par l’intelligence artificielle, les mots-clés les plus importants de l’offre d’emploi sont à mettre en valeur sur votre CV. Les robots ou ATS (Applicant Tracking System) barreront la route aux CV sans mots clés en rapport avec l’annonce. Les recruteurs apprécient aussi les candidats qui font l’effort d’adapter leur CV. Sans pour autant bien entendu coller de façon excessive à l’annonce sans tenir compte de votre personnalité. Nul besoin d’aller vous inventer des soft skills imaginaires, qui, sans exemple ne feraient que vous desservir par la suite. La méthode Ikigaï peut vous aider à identifier les points forts de votre personnalité sur lesquels vous appuyer.

4- Une position d’offreur de compétences

Lorsque vous cherchez un emploi, mettez-vous en tête que vous offrez vos compétences et non quémandez un poste pour nourrir votre famille (même si c’est le cas…?). Mettez-vous au même niveau que le recruteur qui peut très bien être également stressé d’avoir à recruter la bonne personne à la juste place (tiens ça me rappelle un concept Ikigaï ça…?). Donc ok vous parlez de vous, vous en parlez bien même, mais n’oubliez pas de parler au recruteur de ses besoins et de ne pas vous focaliser sur les vôtres. 

5- Une seule page pour votre CV

Cet exercice n’est pas facile mais capital car ce n’est pas au recruteur de faire le tri de ce qui l’intéresse et ce qui ne l’intéresse pas. Il va vous falloir sélectionner les informations les plus en rapport avec le poste convoité. Il est vrai que c’est tentant de vouloir tout mettre, mais cela alourdit le CV qui devient de moins en moins lisible. De plus, vous pouvez adopter les listes à puces pour hiérarchiser les informations.

CV

6- Des expériences bien sélectionnées

Choisissez les expériences qui sont en relation avec le poste recherché. A chaque mission menée, indiquez les résultats obtenus en face (tant de dossiers traités, tant de personnes accompagnées….). Vous choisirez des mots-clés et verbes d’actions plutôt que des phrases, pour gagner en lisibilité et clarté. Faire le point sur vos priorités avec la méthode Ikigai vous permettra d’y voir plus clair dans la rédaction de votre CV ?.

7- Des centres d’intérêt valorisés

C’est souvent une rubrique ratée, et qui pourtant peut se révéler pourtant pertinente. Pour rendre cette rubrique intéressante, mieux vaut illustrer vos centres d’intérêts par des faits précis. Plutôt que d’écrire « Théâtre », mettez plutôt « 8 ans d’improvisation théâtrale dans une troupe amateur » .

L’idéal est de savoir en parler avec aisance :

  • de l’expérience bénévole qui a révélé chez vous des talents d’organisateur ou de leader (illustration concrète et parlante de vos soft skills)
  • de la pratique d’un sport (à haut niveau sinon s’abstenir)
  • d’une passion qui peut créer un lien avec le recruteur ou révéler des talents cachés chez vous

La méthode Ikigai d’évoquer ses centres d’intérêt et ses valeurs à travers plusieurs exercices ludiques.

8- Une photo soignée

A vous de voir si celle-ci est pertinente pour votre CV. Si vous en mettez une, efforcez-vous d’en faire figurer une de bonne qualité, professionnelle et de ne pas mettre un fond trop bariolé (style vacances…).


9- Une relecture obligatoire de votre CV

Inutile d’insister dessus mais les fautes d’orthographe sont évidemment à proscrire. Votre recruteur ne lit qu’une page, alors autant la soigner. Et petit conseil : faîtes le relire autour de vous. On a beau se relire parfois, on finit par ne plus voir les fautes ? Utilisez une police claire et peu originale (style Arial).

Alors, convaincus de la nécessité de vous démarquer avec un CV clair et pertinent ? Inscrivez-vous à mon atelier Ikigai et recherche d’emploi les 26 février et 5 mars !

Envie de mettre en pratique ?

Vous êtes intéressée et vous voudriez participer à un de mes ateliers collectifs sur Nantes ou en ligne.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.