Avoir confiance en soi est la chose la plus naturelle au monde. Les jeunes enfants n’ont pas de souci de confiance en eux. Ils ont une confiance spontanée, tant qu’ils n’ont pas encore pris en compte les contraintes du monde extérieur. En un mot, ils osent.

D’où vient le manque de confiance en soi ?

La confiance en soi est souvent remise en question par votre entourage, même le plus proche. Qu’il s’agisse :  

  • de l’école (un professeur, un camarade…). Celui-ci, sous prétexte de vous aider va vous vexer sans s’en rendre compte
  • de la famille (votre mère, une cousine). Celle-ci vous dit innocemment « si j’étais toi, je ne prendrais pas le risque de changer de job » et peut ainsi brider tout votre entrain et saper votre détermination

Petit à petit, vous en venez à faire de plus en plus de concessions avec votre environnement pour faire plaisir, vous faire accepter, ne pas froisser…et plus vous laissez la porte ouverte aux autres, plus vous perdez de terrain à l’intérieur de vous-même. Cela se manifeste par des petites phrases assassines du style « je n’y arriverai jamais…. », « moi de toutes façons, je suis nulle en…. »….

C’est pour cela que je demande régulièrement à mes clients ce qu’ils feraient s’ils n’avaient pas peur du regard des autres. Les réponses que j’obtiens sont riches d’enseignement pour la suite du coaching.

Si vous sentez qu’il est temps de reprendre confiance, cet article est pour vous ! Je vais vous donner quelques astuces 😉

confiance en soi

Apprendre à s’accepter pour avoir confiance en soi

Si je vous dis cela, c’est que trop souvent, pour être admis dans la société, vous rivalisez d’efforts pour jouer un autre rôle que le vôtre. Si, si, vous ne vous en rendez pas toujours compte, mais il vous est déjà sûrement arrivé de vous identifier à un personnage. Celui-ci s’appelle comme vous et il est la somme de tout ce que les gens pensent de vous et que vous avez intériorisé.  

Prenons un exemple : un enfant qui a entendu régulièrement dire qu’il était maladroit, le sera davantage par la suite, afin de se conformer (inconsciemment) au portrait que l’on fait de lui. Si son entourage fait par contre preuve de bienveillance et de positivisme, celui-ci aura beaucoup plus de chances de devenir quelqu’un d’adroit. C’est l’effet Pygmalion, essentiel dans l’éducation pour faire germer la confiance. S’accepter, c’est privilégier le plus possible les moments de votre journée où vous avez vraiment le sentiment d’être vous-même. Quand vous jouez avec un enfant, pratiquez un sport intense ou éclatez de rire devant un bon film par exemple.

La bonne nouvelle c’est que la confiance en vous va justement partir de vous, donc vous avez le pouvoir de commencer à la développer quand vous le souhaitez.

1ere astuce : je vous propose de réfléchir tous les soirs à 2 ou 3 actions positives que vous avez faîtes dans la journée, même simplissimes. Vous avez raconté une bonne blague à table, vous avez complimenté votre collègue sur sa belle robe….Vous verrez que vous allez réussir à vous considérer comme quelqu’un de bien !

“Si tu cherches encore cette personne qui changera ta vie, regarde-toi dans le miroir”

Roman Price

La confiance en soi vient aussi des limites que l’on pose aux autres

Cette astuce est tirée du 2ème accord toltèque « n’en faites pas une affaire personnelle ». Peut-être connaissez-vous cet ouvrage « les 4 accords toltèques », écrit par le chaman mexicain Miguel Ruiz.

Admettons donc que quelqu’un vous critique : « tu m’as encore fait rater….je n’aurais jamais du t’écouter… ». Vous avez bien évidemment le droit de trouver cela injustifié. Plutôt que de vous mettre en colère, prenez donc du recul et laissez à l’autre ce qui lui appartient. Ses projections ne visent qu’à vous culpabiliser et à vous faire douter de vous. Retirez-vous de la discussion, et au lieu d’alimenter le feu, dîtes-lui calmement mais fermement : « Cela t’appartient, je ne prends pas et je n’ai pas le pouvoir sur toi. ».

Osez dire non également à une demande que l’on vous formule peut vous aider à booster votre confiance.  En effet, en disant non à une demande non justifiée des autres, c’est à vous que vous dîtes oui.

se faire confiance

L’échange de signes de reconnaissance nourrit la confiance en soi

Nous avons pris la (mauvaise) habitude de nier la reconnaissance envers nous-même dans notre enfance afin de ne pas paraître vantards. Nous le perpétuons hélas à notre tour en étant adulte en évitant de reconnaître les succès des autres…Je le disais plus haut avec l’effet Pygmalion. Aborder les gens avec une confiance a priori et ne pas oublier de reconnaitre leurs talents va les aider à se faire confiance. Et, comme par magie, le fait d’envoyer des signes de reconnaissance aux autres va pousser les autres à vous en envoyer plus souvent. Et il faudra apprendre à les accepter, car il est moins facile qu’il n’y paraît d’arriver à accepter les compliments des autres 😉

Booster sa confiance en soi en prenant conscience de ses talents

Faire de vos points forts des points d’excellence : c’est plus valorisant et cela vous donnera plus confiance en vous d’être expert sur un sujet que moyen partout. La difficulté est parfois de reconnaître ces talents qui sont tellement naturels qu’ils peuvent même passer inaperçus. Lorsque j’accompagne un client sur son Ikigaï, j’insiste beaucoup sur la reconnaissance de sa zone d’excellence, afin qu’il en tire bénéfice.

« En quoi celles-ci sont-elles utiles ? » Lors d’un entretien de recrutement par exemple, cela vous permettra de vanter vos vrais talents et non les qualités qui correspondent comme par hasard au texte de l’annonce.

L’échec contribue aussi à accentuer le sentiment de confiance en soi, aussi pénible peut-il sembler. En examinant les raisons d’un échec et en réfléchissant d’une manière différente pour la prochaine fois, vous accroîtrez votre confiance en vous. Nul ne progresse en ne se confrontant pas à l’échec.

« Je ne perds jamais dans la vie : soit je gagne, soit j’apprends »

Nelson Mandela
faire confiance à la vie

Faut-il avoir confiance en soi pour se reconvertir ?

« J’aimerais changer de travail mais je n’ai pas assez confiance en moi pour oser mettre en place les changements nécessaires » est la phrase que j’entends souvent de la part de mes clients.

Beaucoup de personnes ont hélas ce genre de pensée « limitante » et je les comprends. A force de surfer sur internet et de voir toutes ces personnes qui ont merveilleusement réussi comme par magie….Il y a de quoi déprimer vous m’avouerez 🤔 En même temps, si ces personnes ont réussi, c’est forcément qu’elles sont passées à l’action un jour ou l’autre. Et c’est sûr que si vous ne passez pas à l’action (même une toute petite action), vous ne gagnerez jamais en confiance et vous n’avez aucune chance d’atteindre vos objectifs. Donc :

Passez à l’action pour gagner en confiance (et non l’inverse !)

Pour gagner en confiance en soi, rien ne vaut l’action !

Quel est actuellement votre souhait le plus cher ? Vous devez prendre la parole en public prochainement au sein d’une grande assemblée ? Escaladez les marches de la confiance une à une :

  1. Commencez par aller saluer vos collègues en premier alors qu’habituellement vous les laissez venir à vous
  2. Participez à un groupe de travail avec des personnes bienveillantes et osez prendre la parole devant elles
  3. Proposez de prendre des notes pendant la réunion, tout en continuant à intervenir de temps en temps
  4. Lisez ou synthétisez vos notes à voix haute à la fin de la réunion
  5. Présentez enfin vos notes devant tout le service

Vous voulez du changement ?

Discutons ensemble de vos envies.

Se re-orienter avec Coach&volution
votre 1ère séance est offerte et sans engagement
Catégories : Confiance en soi

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *