Justement, c’est un vrai bonheur de se plonger dans le livre de Charles Pépin consacré à la #Confianceensoi. C’est un thème dont on pensait avoir fait le tour mais il est toujours bon de se remettre quelques principes en tête tellement ils reflètent la réalité. Dans notre époque individualiste, on voudrait nous faire croire que nous devons développer une compétence propre pour reprendre confiance. La confiance en soi, contrairement à ce que l’on croit, vient en premier lieu des autres et de notre lien avec notre environnement (un environnement physique et non virtuel). Plus celui-ci est bienveillant, plus nous prendrons confiance en nous.L’enfant, dès sa venue au monde, est un être dépendant. Il ne prend confiance qu’à la condition d’avoir d’abord confiance en ceux qui l’entourent. Combien d’élèves seraient plus confiants s’il était écrit sur leurs bulletins de notes « Faites-vous confiance » plutôt que « Peut mieux faire » ! Il nous reste à entretenir cette pépite en cultivant notre indulgence et bienveillance envers nous-même. Un entrainement permanent ancrera cette belle ressource. S’entrainer, s’entrainer, s’entrainer…. et #OSER.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *